Rechercher
  • FRED

La démocratisation des paris hippiques en France




Adulées par les Grecs durant l'histoire antique, les courses hippiques ont été ajoutées à la liste des sports olympiques en 776 avant J.-C. Reprises par les peuples romains et anglais, ces derniers porteront la pratique au premier plan et deviendront les grands artisans de la réussite de ce sport. C'est Louis XIV, intrigué par la noblesse de ces courses, qui décidera de leur mise en place en France avec un système de paris et de prix. Cela fait donc presque 340 ans que le pays tricolore démocratise ce sport en l'ouvrant à toute la population. Quelle est donc l'histoire de cette ouverture ?


Une histoire de passion

Après la passion liant Louis XIV et les courses de chevaux, c'est Charles X qui reprit le flambeau. Conscient de l'avance dont disposaient les Anglais, il se rendit également compte de la faiblesse des chevaux français. Bien décidé à améliorer le niveau de ce sport en France, il décida d'importer un grand nombre de purs-sangs venant du pays anglo-saxon. Une fois le niveau national amélioré, il crée la première course officielle de France en 1788 : Le prix du Plateau du Roi. C'est ensuite en 1833 que verra le jour la première société d'amélioration des races de chevaux, suivie par la création de nombreux hippodromes partout dans le pays. En 1891 est instaurée la première loi sur les paris mutuels, visant à élaborer des règles strictes à ce monde jugé trop arbitraire. Enfin, la société du Pari Mutuel Urbain (PMU) est créée en 1931, année qui marquera le début des paris comme ils existent aujourd'hui. Depuis, 80 ans se sont écoulés, modifiant le monde hippique et créant de nouvelles règles pour permettre à toutes les populations de s'intéresser à ce sport si passionnant.


Les raisons de cette démocratisation




À l'époque, la possibilité d'assister à des courses animales officielles offrait une nouvelle manière de se divertir pour les Français. Se retrouvant sur le champ de courses, les amateurs s'échangeaient leurs certitudes, leurs conseils, et cela permettait de partager un moment convivial autour d'une course trépidante. Mais si le monde hippique est devenu si populaire, c'est parce qu'il a aussi été repris dans beaucoup de divertissements. Le septième art a généré un grand nombre de films et documentaires en lien avec les courses, avec par exemple Secretariat, Un coeur de gagnant, Dreamer, ou encore La course de Broadway Bill. Que les films soient récents ou anciens, les générations se succèdent et portent toujours autant d'intérêt à ces représentations cinématographiques. Dans l'iGaming, de nombreux acteurs proposent des jeux de casino en ligne en lien avec ce thème. Certains casinos vont même jusqu'à proposer des bonus permettant de jouer à des jeux comme Horse Racing pour ouvrir les courses de chevaux à un nouveau public. Autre preuve que ce secteur est repris par les acteurs du divertissement ; les jeux vidéo. Que ce soit sur console ou sur PC, des nouveautés se succèdent chaque année pour offrir une nouvelle expérience hippique aux joueurs. Que ce soit avec Rival Stars : Horse Racing, Phar Lap : Horse Racing Challenge, ou Horse Racing 2016, ces jeux de simulation sont très populaires auprès du public.

Méconnue, l'histoire des courses de chevaux est très ancienne. Par sa richesse et sa noblesse, ce monde a su conquérir le public, allant même jusqu'à être inséré dans un grand nombre de divertissements. Cependant, la tendance semble peu à peu s'essouffler sur le territoire français... Une question subsiste donc : Quel avenir imaginer pour les courses hippiques ?

158 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le futur des courses de chevaux est-il virtuel ?

Source : Pixabay Les courses de chevaux ont-elles un avenir en dehors de l’hippodrome ? S’il est encore trop tôt pour le dire, il semble que son pendant virtuel fasse des émules. De nombreux parieurs